Vos questions sont entre de bonnes mains

/

Assainissement

/

Accueil

Assainissement, le guide pratique

Assainissement, le guide pratique

Pour le traitement des eaux usées de la maison, le raccordement à un système d'assainissement est une obligation. Filière collective ou individuelle, plusieurs possibilités existent en fonction de votre lieu d'habitation.

Ce site vous aidera, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Choisir son système

9 points à comprendre pour bien choisir son système d'assainissement

Voir les articles
Installer et entretenir

Installer et entretenir : faites-le vous-même

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.


Assainissement, l'essentiel en une page

Partager
Envoyer par email

Voici un aperçu des points abordés dans notre guide pratique. Pour en savoir plus, cliquez sur les liens de votre choix.

Societe APC & Calona Purflo-PTAP www.ptaquapurflo.com

Trouvez un pro près de chez vous

Assainissement pour quelles eaux : usées ou pluviales ?

On distingue 2 types d'eaux :

  • les eaux usées concernées par l'assainissement sont les eaux ménagères et les eaux-vannes (eaux issues des toilettes) ;
  • les eaux pluviales, c'est-à-dire les eaux de toitures et les eaux de ruissellement, qui doivent être traitées indépendamment.

Cadre légal : zonage et diagnostic d'assainissement

Le zonage d'assainissement détermine les habitations qui doivent se raccorder au tout-à-l'égout et les habitations qui doivent disposer de leur propre système d'assainissement. Le diagnostic assainissement doit être fait au moment de la revente de la maison : il permet de dire si l'installation a été bien entretenue et si elle est conforme aux normes en vigueur.

Trouvez un pro de l'assainissement près de chez vous

Trois types d'assainissement : collectif, non collectif, semi-collectif

Il existe trois types de gestion d'assainissement des eaux usées.

Assainissement collectif

Avec l'assainissement collectif, les eaux usées d'une maison ou d'un immeuble sont collectées par le réseau public d'assainissement. Elles sont ensuite acheminées vers une station d'épuration où elles sont traitées. Ce type d'assainissement nécessite un raccordement au tout-à-l'égout et implique le paiement par l'usager de la redevance assainissement dont le montant est fixé par l'établissement public de coopération intercommunale (EPCI).

Assainissement individuel ou non collectif

L'assainissement individuel, aussi appelé assainissement non collectif (ANC), qui se faisait autrefois grâce à une fosse septique, se fait aujourd'hui avec une fosse toutes eaux. Il nécessite une installation spécifique avec, bien souvent, une étude de sol à la charge du propriétaire de la maison.

Dans les zones des communes n'ayant pas d'assainissement collectif, c'est le SPANC (service public d'assainissement non collectif) qui vérifie la conformité des dispositifs individuels existants ou en cours de construction lors du diagnostic. Il assure des contrôles et des diagnostics pour vérifier le bon fonctionnement de la filière en place, et peut aussi fournir des informations aux particuliers.

La loi impose aux propriétaires de maisons non raccordées au réseau de collecte des eaux usées d'entretenir leur installation, de la mettre en conformité et d'assurer sa fiabilité.

Assainissement semi-collectif

L'assainissement semi-collectif est un réseau d'assainissement qui collecte les eaux usées d'un petit nombre d'habitations, généralement isolées, pour les envoyer sur une épuration de type lagunage ou bambou. Cela concerne aussi certaines hôtelleries de plein air.

Les anciens assainissements semi-collectifs simplement dotés d'un exutoire en milieu naturel et qui ne comportaient pas d'ouvrage d'épuration, sont en cours de normalisation.

Traitement des eaux usées : les différents dispositifs

Il existe différents dispositifs pour assurer l'assainissement et le traitement des eaux usées. L'assainissement comporte deux étapes : le prétraitement et le traitement en lui-même.

  • Le prétraitement utilise des bactéries anaérobies (sans oxygène) pour épurer l'eau.
  • Le traitement utilise des bactéries aérobies (avec oxygène).

Certains dispositifs font à la fois prétraitement et traitement, comme les micro-stations.

Solutions de prétraitement

On distingue deux dispositifs de prétraitement des eaux usées. Leur objectif est double : décanter les matières en suspension et diluer la pollution.

Les dispositifs classiques de prétraitement des eaux usées
Fosse toutes eaux
  • La plus répandue aujourd'hui, elle permet de collecter l'ensemble des eaux usées dans le même bac.
  • La fosse toutes eaux est la seule fosse que l'on peut installer aujourd'hui.
Fosse septique
  • Traite les eaux ménagères et les eaux-vannes séparément.
  • Ce dispositif équipe encore de nombreuses maisons.
  • Il ne peut plus être installé : les filières d'assainissement autorisées doivent désormais traiter toutes les eaux usées.

Bon à savoir : le prétraitement des eaux usées peut être complété par l'installation d'un bac à graisse.

Les solutions traditionnelles de traitement

Ces fosses doivent être complétées par un dispositif de traitement comme un filtre à sable constitué de sable et de graviers, un tertre d'infiltration, ou un lit d'épandage.

Filières agréées : micro-stations, filtres compacts

En plus des filières traditionnelles, il existe aussi des filières agréées :

La micro-station d'épuration est un système compact. Elle est compartimentée de manière à ce que l'eau qui y circule subisse des traitements différents (décantation et aération). Elle effectue le prétraitement et le traitement des eaux usées, ainsi que leur évacuation.

Les filtres compacts sont disposés après une fosse toutes eaux. Ces systèmes utilisent un matériau (média) qui concentre, par sa nature, une grande quantité de bactéries épuratrices.

Assainissement écologique : des assainissement individuel dispositifs partiels de traitement

Il est possible de compléter son installation par un système d'assainissement écologique :

Les toilettes sèches : fonctionnent sans eau, les excréments sont récupérés dans un réceptacle placé sous la lunette des toilettes et sont recouverts de copeaux pour éviter les odeurs.

Le bambou d'assainissement : permet de convertir une petite station d'épuration en une culture de bois de bambou, esthétique et pérenne.

Le lagunage des eaux usées : traitement naturel des eaux usées qui nécessite de grandes surfaces pour implanter plusieurs bassins, idéal pour les petites collectivités.

Les filtres plantés : le filtre planté est désormais une filière agréée. Elle peut être utilisée après une fosse toutes eaux ou sans prétraitement. L'épuration est faite par des bactéries présentes sur les racines de plantes comme les roseaux.

Le filtre à coco : placé après la fosse septique ou la fosse toutes eaux, ce filtre compact épure les eaux qui iront ensuite s'infiltrer dans le sol.

Les toilettes sèches, les filtres plantés et les filtres coco sont des filières agréées par la réglementation assainissement qui les reconnaît comme des dispositifs de traitement à part entière. Le bambou et le lagunage, surtout utilisés en semi-collectif, sont soumis à dérogation. Le choix d'une filière assainissement individuel dépend de la nature du sol, de la surface disponible et du budget.

Installation d'une fosse septique : les différents critères

Attention ! Le terme « fosse septique » est passé dans le langage courant pour désigner la fosse toutes eaux, la seule que l'on puisse installer aujourd'hui.

L'installation d'une fosse nécessite de tenir compte de plusieurs éléments :

  • Les dimensions de la fosse : les dimensions dépendent du nombre d'utilisateurs de la fosse septique (ex. : 5 m3 pour 5 chambres).
  • L'installation d'une fosse septique répond à des règles précises. Des distances doivent être respectées entre fosse et puits ou plantation.
  • La fosse septique peut être constituée de différents matériaux : béton ou plastique.
  • La ventilation fosse septique. Il existe deux types de ventilations : la ventilation primaire pour la décompression et la ventilation secondaire pour l'évacuation des gaz toxiques. La ventilation doit être surmontée d'un extracteur.
  • La pompe de relevage des eaux usées : celle-ci permet de relever les eaux usées quand leur niveau est inférieur au réseau d'assainissement.

Entretien fosse septique ou toutes eaux : mode d'emploi

L'entretien de votre installation, fosse septique ou fosse toutes eaux, est un point essentiel afin d'éviter tout dysfonctionnement et de conserver une bonne durée de vie du matériel. Dans tous les cas, voici quelles sont les opérations essentielles à un bon entretien :

  • vidange de la fosse septique : elle doit être faite lorsque le volume des boues atteint 50 % du volume total de la fosse ;
  • curage de la fosse septique : nettoyage complet des canalisations de la fosse septique pour éviter leur détérioration ainsi que les mauvaises odeurs.

Les filières agréées demandent aussi un certain entretien :

  • maintenance des filtres plantés : faucardage (coupe) des parties aériennes des tiges et arrachage des autres herbes ;
  • vidange des micro-stations, changement des filtres compacts.

L'utilisation d'une fosse septique demande certaines précautions, comme de ne pas jeter d'éléments solides ou toxiques. En cas de problèmes de fosse septique, vérifiez la ventilation et l'écoulement de l'eau.

Coût de l'assainissement individuel : minimum 2 000 €

L'installation d'un système d'assainissement individuel est à la charge des particuliers. Voici un tableau récapitulatif des prix d'une fosse septique et des autres dispositifs d'assainissement :

Filières Coût d'investissement Coût de fonctionnement
Fosse toutes eaux + épandage 3 500 à 5 000 € 150 à 300 € par vidange
Fosse toutes eaux + filtre à sable 4 500 à 7 500 € 150 à 300 € par vidange
Filtres plantés et toilettes classiques 5 000 à 9 000 € Peut être réalisé par le particulier
Filtres plantés et toilettes sèches 2 000 à 4 000 € Peut être réalisé par le particulier

À noter : pour les autres filières agréées, compter de 5 000 à 12 000 €.

Avant de faire installer l'un de ces dispositifs par un professionnel, il est important d'étudier les différents points décrits sur le devis d'assainissement. Dans certains cas, une aide financière sera possible pour l'installation.

Installer un dispositif d'assainissement : à qui s'adresser ?

L'installation d'un dispositif d'assainissement peut être mise en œuvre par le biais d'un bureau d'étude assainissement ou par une entreprise professionnelle du secteur. Le choix de l'autoconstruction est aussi possible, surtout pour les filières écologiques. Dans tous les cas, il faut faire appel au SPANC.

Récupérer l'eau de pluie : principe et mise en place

Les eaux de pluie et de ruissellement doivent également être traitées, afin d'éviter l'infiltration excessive dans les terrains.

Il est possible de récupérer l'eau de pluie avec des cuves enterrées ou hors-sol et de réaliser ainsi des économies d'eau. L'eau de pluie récupérée peut être utilisée pour le lavage des voitures et l'arrosage du jardin, pour les WC, le lave-linge (avec un filtre), appoint en piscine, etc. Le circuit d'eau doit être indiqué comme « non potable ».

Il est aussi possible d'accélérer l'évacuation de l'eau de pluie. Le drainage permet l'évacuation des eaux de pluie vers un puisard, il est surtout recommandé pour les terrains en pente ou de nature argileuse ou sableuse. Le puisard est un puits rempli de cailloux, utilisé pour canaliser les volumes d'eau moyens et faibles au bas de terrains en pente, et les noues.

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région. Ils pourront réaliser un devis gratuit et sans engagement.

Demander un devis

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Sujets connexes

Encore plus

Encore plus